Reconstitution archéologique en 3D : La Rotonde des Valois

Description
Reconstitution archéologique en 3D : La Rotonde des Valois

Please download to get full document.

View again

of 7
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

BusinessLaw

Publish on:

Views: 0 | Pages: 7

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
  )e*onstitution ar*h'ologi6ue en :D ; La )otonde des 4alois Edwige Lelièvre 2octorante A@? & ?N*"3Université Paris 8ed%i/e.lelievre/#ail.co# R %%%.ar#a/ia.fr  2ntrodu*tion ,a )2 a de no#breu5 do#aines d'application. "lle est tout particuli9re#ent utile pour représenter des univers i#a/inaires6 des ob;ets qui n'e5istent pas encore et pour recréer des ob;ets qui n'e5istent plus ou sont inaccessibles. ,'arcéolo/ie lui fait ainsi de plus en plus appel. Nous allons voir un e5e#ple de reconstitution arcéolo/ique en )2 réalisé avec le lo/iciel Maa6 utilisé abituelle#ent par des artistes et des industriels6 plus rare#ent par des scientifiques.,e su;et de cette reconstitution est la *otonde des 3alois6 un #ausolée du Y3?e si9cle qui ;ou5tait autrefois la !asilique de Saint&2enis. ?l a été coisi suite au5 conseils de M. Micael Oss6 directeur de l'Unité Arcéolo/ique de Saint&2enis. ,a *otonde a plusieurs spécificités intéressantes $ elle n'e5iste plus Iseules ses fondations6 cacées sous terre6 subsistentJ #ais il nous reste de no#breu5 te5tes et /ravures qui per#ettent d'i#a/iner ce #onu#ent tel que son arcitecte initial6 ,e Pri#atice6 l'avait conu. IJ Par ailleurs6 il s'a/issait d'un pro;et tr9s a#bitieu5 et co#ple5e6 qui aurait d^ Etre un cef d'oeuvre s'il avait été acevé. I(J ,a reconstitution se base é/ale#ent sur les travau5 de M#e Sabine ro##el6 istorienne de l'art spécialiste du Pri#atice. I)J?l s'a/it à travers cette reconstitution et sa diffusion de voir ce que l'info/rapie )2 peut apporter à la recerce en arcéolo/ie et en istoire de l'art. )e*onstitution ar*h'ologi6ue ,a pre#i9re étape d'une reconstitution arcéolo/ique consiste à analser les docu#ents afin de pouvoir les transcrire en trois di#ensions. Certaines 4  incoérences apparaissent d9s cette étape. Cependant6 #E#e une analse #inutieuse ne per#et pas forcé#ent de les repérer toutes. C'est en créant la *otonde en volu#e que de no#breu5 probl9#es se sont présentés.,a pre#i9re difficulté rencontrée dans ce pro;et a été le pre#ier éta/e6 qui différait suivant les /ravures. ,es seuls plans   e5istants de cet éta/e6 dessinés par Marot étaient étran/e#ent peu coérent avec les plans du reB&de&caussée et du sous&sol6 ce que la )2 rendait encore plus fla/rant. M#e ro##el6 istorienne de l'art qui a travaillé sur la *otonde6 a per#is de résoudre ce probl9#e en proposant des plans différents6 #ais coérents avec les coupes (  et élévations ) . ,e coi5 a donc été fait de s'appuer sur ses recerces. I)J Co#paraison du plan du pre#ier éta/e d'apr9s Marot Ià /auceJ et Sabine ro##el Par la suite6 une autre difficulté d'analse s'est posée avec l'escalier. Cet escalier à coli#aon6 décrit dans plusieurs te5tes6 n'était en effet représenté qu'au reB&de&caussée. ,'absence d'acc9s au pre#ier éta/e et sur le toit pose évide##ent  probl9#e. C'est donc en se basant sur l'pot9se que cet escalier devait desservir les éta/es qu'il a été reconstitué6 #ais pas sur la base de plans6 qui ne le #entionnaient pas. "scaliers en )2 dans la reconstitution de la *otonde au pre#ier éta/e et sur le toit 3ue de dessus d'une construction.(Plan qu'on suppose couper une construction pour en voir les #esures et détails intérieurs.)Pro;ection orto/onale sur un plan vertical parall9le à une face des parties e5térieures d'un ouvra/e ou d'une  partie d'ouvra/e. 8  Si une partie du travail de reconstitution se base sur des pot9ses6 il est i#portant de suivre le plus stricte#ent possible ce qui est s^r6 nota##ent en travaillant les détails avec précision. ,'on savait par e5e#ple que la *otonde était co#posée de quatre ordres de colonnes 7 6 dorique et ionique à l'e5térieur6 corintien et co#posite à fut cannelé à l'intérieur. Par ailleurs6 on savait é/ale#ent que la Pri#atice utilisait les ordres d'un arcitecte conte#porain $ Serlio. Cela a per#is de reconstituer des colonnes et des entable#ents +  détaillés6 ri/oureuse#ent identiques au5 #od9les. Co#paraison entre les ordres de Serlio et les colonnes reconstituées en )2 Di55usion Une fois cette reconstitution réalisée6 il a été question de sa diffusion. ,'en;eu  principal était de rendre co#préensible la *otonde $ il fallait en effet rendre visible ce #onu#ent disparu. Pour cela6 il était i#pératif d'avoir une belle qualité d'i#a/e6 afin d'obtenir un rendu réaliste6 crédible. Un éclaira/e de ;our a été coisi6 basé sur 7 sources lu#ineuses $  – Une lu#i9re principale IspotJ qui donne la direction du soleil et les o#bres. ,a lu#i9re est ;aune oran/é6 tandis que les o#bres sont tr9s lé/9re#ent violettes.  – Une lu#i9re volu#étrique de for#e spérique qui éclaire toute la partie centrale de la *otonde. Cette lu#i9re est ani#ée de faon à di#inuer d'intensité en fonction de la distance $ son intensité devient quasi#ent nulle quand on voit la *otonde de l'e5térieur6 de loin. 7,es ordres en arcitecture déter#inent les proportions6 les for#es et l'orne#entation des colonnes6 pilastres6 supports et entable#ents. +Partie oriBontale appuée sur les colonnes. ?l est co#posé d'un arcitrave6 d'une frise et d'une cornice. 1   – Un ense#ble de < lu#i9res directionnelles6 diri/ées co##e cacun des a5es du rep9re $ 56 &56 6 &6 B6 &B. Ces lu#i9res blances ont une intensité tr9s faible IL6L+J et sont là essentielle#ent pour éviter d'avoir des o#bres trop dures.  – 2u inal ater  < 6 qui donne un éclaira/e d'a#biance. I7J Associé à un environne#ent de ciel bleu6 cela donne une a#biance lé/9re#ent bleutée à l'e5térieur du bXti#ent6 et plutKt ;aune à l'intérieur6 du fait des pierres. Cet aspect du rendu est asseB lé/er6 #ais a;oute une touce essentielle à un éclaira/e de ;our réaliste. *endu de la *otonde en )2 avec #atériau5 et éclaira/e ,es #atériau5 sont des  &$ong  6 tr9s peu brillants pour les pierres6 un peu plus  pour les colonnes6 qui ont é/ale#ent une lé/9re réfle5ion. ?l  a un bu#p 4  asseB dou5 sur les pierres pour donner un peu de /rain et de relief quand on est proce. Apr9s la passe de rendu co#prenant tous les effets d'éclaira/e précéde##ent cités6 une passe d'occlusion 8  a été calculée. "lle per#et de #ettre en valeur les reliefs et d'asseoir les ob;ets6 #E#e dans les endroits avec peu d'o#bres. "n plus d'un rendu réaliste6 il était souaitable de proposer des supports de diffusion adaptés à différents publics et lieu5 d'e5position. ,a *otonde reconstituée a donc été présentée sous la for#e d'un court fil# d'ani#ation6 d'une application interactive et d'une affice. <Dption de rendu avancé qui per#et de donner une a#biance colorée à une sc9ne. Cela si#ule la lu#i9re réelle6 oV les potons rebondissent sur les couleurs des ob;ets et les trans#ettent6 de #ani9re asseB rapide.4"ffet qui per#et de si#uler le relief à partir d'une i#a/e en noir et blanc. 8"ffet qui donne une i#a/e blance asso#brie en fonction de la distance entre les ob;ets. Cela per#et de #ettre en valeur de relief et de donner l'i#pression que les ob;ets sont posés. (L  *endu d'occlusion de l'intérieur de la *otonde ,es fil#s d'ani#ation sont des suites d'i#a/es )2 précalculées6 qui peuvent Etre bien plus co#ple5es que des i#a/es en )2 te#ps réel. ,e fil# de la *otonde a  profité de cette spécificité en utilisant des tecniques de rendu couteuses pour obtenir des i#a/es réalistes. I7J ,e fil# est par ailleurs un #édiu# linéaire ce qui  per#et une narration6 un rt#e et un cadra/e lié à la #usique6  *o#ance 0 d'Apocalptica dans le cas de la *otonde. Ce support nécessite seule#ent un écran équipé d'un lecteur Itélévision ou ordinateurJ pour le visualiser6 et aucune #anipulation de la part du spectateur. C'est un support adapté à la plupart des  publics.,'application te#ps réel6 réalisée avec le lo/iciel 3irtools6 co#porte beaucoup plus de contraintes en ter#e d'i#a/e et de diffusion6 #ais per#et de proposer une visite virtuelle de la *otonde. ,a #anipulation de cette application6 asseB proce d'un ;eu vidéo si#plifié6 est tout particuli9re#ent adaptée à un public ;eune6 fa#ilier de cette tecnolo/ie. ,e contrKle peut se faire à travers un ordinateur avec clavier et souris6 ou bien un ordinateur équipé d'un écran tactile. Dn peut ainsi visiter la *otonde à son rt#e6 en coisissant son itinéraire6 avec ou sans co##entaires. Capture d'écran de la visite virtuelle en )2 te#ps réel (
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks